LES 5 NEWS DE LA COLLABORATION STARTUP – GRAND GROUPE

 

Découvrez toutes les deux semaines, 5 bonnes nouvelles sur les collaborations startup – grand groupe !

 
 

1.

Le concours Sprint Information Voyageur de la SNCF

 

La SNCF a lancé l’été dernier un appel à innovation. L’entreprise ferroviaire publique a sollicité ses équipes mais également des startups, sous la forme d’un concours appelé « Sprint information voyageur », dans le but de mieux répondre aux attentes des clients et réinventer l’information voyageurs.
Des prix ont été remis le 13 novembre aux projets les plus ambitieux.

Au final, six projets innovants ont été primés, trois en interne et trois issus de jeunes pousses. Les premiers prix dans chacune de ces deux catégories se ressemblent beaucoup.
L’équipe SNCF, qui a planché sur My Way, et la startup RailZ se sont démarquées en imaginant un « Waze du train ». Leurs applications permettent aux usagers de signaler aux autres des incidents et perturbations à l’aide de boutons, sans attendre l’information officielle.

Les jeunes pousses ayant reçu les 2e et 3e prix de ce « Sprint information voyageur » organisé par la SNCF sont Roof Street, qui a conçu un outil de géolocalisation et de prédiction des habitudes de déplacement des voyageurs, et MyTechTrip, qui a développé un outil permettant une gestion centralisée et une supervision de l’information voyageur.

 

2.

L’acquisition de la startup Terrafugia par Geely

 

La maison-mère de Volvo, Geely, vient de finaliser l’acquisition de la startup Terrafugia qui s’est spécialisée dans le développement d’une voiture volante. Cette dernière a été fondée par des ingénieurs du MIT (université américaine) et des étudiants en commerce.

Terrafugia avait déjà triplé le nombre d’ingénieurs avant l’annonce de l’acquisition et la société-mère de Volvo prévoit d’en recruter également. Une manière de donner les ressources d’un géant à une startup en devenir.

Terrafugia mène de front deux projets de voitures volantes. The Transition est la première voiture volante réalisée et 2 prototypes ont déjà été construits. Avec des ailes dépliables et deux sièges, cette voiture vole comme un avion léger mais roule normalement à terre. Elle se range même dans un garage de taille standard. La transition entre le mode volant et roulant prend moins d’une minute. Selon Terrafugia, « The Transition est la seule voiture volante dans le monde ayant reçu toutes les considérations légales nécessaires pour entrer sur le marché des Etats-Unis ». Conduire la voiture nécessite un permis de conduire standard pour la partie à terre et une licence de pilotage sportif pour pouvoir voler.

L’autre projet encore plus innovant, le TF-X, repose sur une voiture à décollage vertical (VTOL). L’objectif de la start-up est de la lancer en 2019 et de la commercialiser en 2023.

 

3.

Phénix contractualise avec la Fondation Carrefour

 

Soutenue par la directrice de la Fondation Carrefour, la startup Phénix qui digitalise la redistribution des invendus, a décroché un contrat avec plusieurs magasins du groupe. Une collaboration couronnée par le prix David avec Goliath décerné le 15 novembre.

L’objectif de la startup baptisée Phénix est de lutter concrètement contre le gaspillage. Phénix dispose d’une plateforme permettant de mettre en contact, et en direct, les associations qui ont besoin de vivres et les enseignes, contraintes d’en jeter. C’est ainsi un moyen pour les distributeurs de suivre leurs produits, de savoir où et à qui ils ont été livrés.

Après avoir commencé auprès de deux magasins pilotes, le partenariat s’étend aujourd’hui sur une centaine de commerces dans toutes la France – environ 70 supermarchés (Carrefour Market) et une trentaine de petites surfaces (Carrefour City, Carrefour Contact, Carrefour Express…). Et la collaboration commerciale devrait encore s’élargir à des magasins Carrefour à l’étranger.

Organisé par Raise et Bain & Company, le Prix David avec Goliath récompense la plus belle alliance entre un groupe et une startup. La jeune pousse lauréate gagnera un prêt Raise de 100.000 euros et un accompagnement de 6 mois par le cabinet de conseil.

 

4.

Air Liquide soutient 3 de ces anciens collaborateurs

 

Dans le cadre de son alliance avec Waga Energy, Air Liquide a soutenu le déploiement de la Wagabox, une technologie innovante qui permet d’épurer le biogaz issu de la fermentation des déchets ménagers en biométhane, produisant ainsi une énergie propre, locale et renouvelable qui peut être notamment valorisée dans les transports ou le chauffage résidentiel.

Au sein d’Air Liquide, Mathieu, Nicolas et Guénaël travaillaient sur la valorisation des gaz émis par les décharges ménagères. Mais en 2013 le groupe a décidé de mettre en veille ces études, pas en ligne avec la stratégie globale. Les trois compagnons quittent alors Air Liquide et fondent Waga Energy (pour Waste and gas energy, l’énergie des déchets et du gaz).

La grande entreprise apporte un soutien financier en montant au capital, mais en restant minoritaire pour laisser de l’autonomie. Waga Energy et Air Liquide signent aussi un partenariat commercial dès le début.
Présent sur l’ensemble des chaînes de valeur de ces deux filières d’avenir, Air Liquide accompagne leur développement en France et à l’international.

 

5.

Allianz & Co, l’évènement pour les startups de son accélérateur

 

L’accélérateur d’Allianz France organisait, mardi 14 novembre 2017 à la station F à Paris, la deuxième édition de son événement Allianz & Co. La manifestation a permis à 35 startups accompagnées par la compagnie ou par ses partenaires grandes entreprises (Accor Hotels, Airbus, Air Liquide, Auchan, Decathlon, Fnac, Darty, Immochan, L’Oréal, Nexity, Thalès), de rencontrer une quarantaine d’investisseurs.

Chaque startup a bénéficié de trois minutes pour présenter ses innovations. Le tout de manière chronométrée, en anglais, devant une quarantaine d’investisseurs et de représentants de grandes entreprises.

« Allianz & Co est une manière d’accélérer le développement des startups que nous accompagnons », explique Sylvain Theveniaud, directeur de l’accélérateur d’Allianz France, qui accueille, pour des durées de cinq mois au stade Allianz Riviera de Nice, des startups travaillant dans différents domaines (big-data, économie du partage, objets connectés, insurtech, e-travel).

 

 

 

Merci à nos sources :

Les Échos / Siècle Digital / L’Argus de l’Assurance

Aude Perdomini
Share
This