LES 5 NEWS DE LA COLLABORATION STARTUP – GRAND GROUPE

 

Découvrez toutes les deux semaines, 5 bonnes nouvelles sur les collaborations startup – grand groupe !

 
 

1.

Sanofi et son laboratoire 100% e-santé

 

Rendre la e-santé accessible au plus grand nombre : c’est l’ambition portée par Sanofi, qui lance le 39BIS, un des premiers laboratoires, dédié à la e-santé en France.

En s’appuyant sur l’ancrage santé et innovation de Sanofi en France, ce laboratoire va être l’occasion de croiser les synergies en mobilisant différents types d’acteurs. Professionnels de santé, représentants de patients, startups, étudiants ou encore grands groupes.

Pour construire ce laboratoire, Sanofi s’est appuyé sur un solide réseau de partenaires externes rassemblant des acteurs aux expertises complémentaires tels que Altran, Cognizant, France eHealth Tech, Schoolab ou encore des startups comme Umanlife et dmd Santé.

Les 170 mètres carrés modulables du 39BIS se décomposent aujourd’hui en 3 espaces. Un showroom et une agora pour s’inspirer, un espace d’idéation pour co-créer et un espace de prototypage pour expérimenter et tester en amont la valeur d’usage des e-solutions. Des espaces qui vivront toute l’année, et dont les premiers mois de programmation ont déjà été soigneusement élaborés en amont.

PME, startups, grands groupes, l’idée étant de susciter la curiosité de l’écosystème du groupe et des acteurs de l’e-santé. Mais aussi de leur faire découvrir les dernières innovations et de favoriser des rencontres et échanges avec des acteurs qui ne sont pas nécessairement issus du secteur pharmaceutique mais impliqués dans l’innovation e-santé.

 

2.

La collaboration Startup Flow – AccorHotels

 

Le groupe AccorHotels a fait appel à la jeune pousse Startup Flow, éditrice du logiciel éponyme.

La solution de Start-up Flow a été co-construite avec les équipes d’AccorHotels. Aurélie Habert et les deux cofondateurs de Startup Flow ont rencontré une centaine de collaborateurs pour comprendre leurs process et leurs besoins.

Comment transformer une rencontre avec une start-up en potentiel nouveau business ?
Comment ne pas laisser se faner une opportunité ?
Comment éviter les doublons, les pertes d’informations ou encore que celles-ci ne restent bloquées à l’échelle d’une équipe, d’un département ?

Une première version de l’outil a pu être proposée au printemps dernier.

Elle permet de créer une base de données partagée autour des relations que nouent les collaborateurs du groupe avec les startups. L’outil permet de renseigner les informations liées à une startup dans un endroit centralisé. Outre la fiche d’identité de la jeune pousse, le collaborateur peut renseigner le compte-rendu d’un rendez-vous, décrire la relation nouée avec la startup, les cas d’application imaginés avec elle, leur stade d’avancement, etc.

Aujourd’hui la solution Startup Flow compte 700 utilisateurs au sein d’AccorHotels. Ils sont issus de 29 pays différents. Environ un millier de startups sont référencées dans l’outil et, deux tiers d’entre elles ne sont pas françaises. « 35% des 700 utilisateurs se connectent chaque semaine à l’outil », se réjouissent les cofondateurs de Startup Flow.

 

3.

Auchan et son salon des startups

 

Le service innovation du groupe Auchan a organisé le 28 novembre dernier, à la centrale d’achats d’Auchan (Villeneuve-d’Ascq), la deuxième édition du salon des startups. Une trentaine de jeunes pousses ont été réunies pour l’occasion.

Les jeunes pousses sont attirées par la puissance de frappe de l’enseigne tandis que cette dernière est séduite par leur agilité et leur capacité créatives. Tous les grands distributeurs travaillent désormais avec des startups par différents moyens (partenariats, incubateurs…). Ce n’est pas pour autant simple d’établir ce type de coopérations.

Au bout du compte, les liens se tissent entre les startups et le géant de la distribution au cas par cas. Actuellement, Auchan travaille avec Colisweb sur la fameuse logistique du dernier kilomètre pour les livraisons à domicile. L’enseigne collabore également avec Allergobox notamment sur son projet de bonne alimentation. Le catalogue de jouets a pris une nouvelle dimension grâce à la réalité augmentée vue par Magic-Xperience… L’année dernière, sur une trentaine de startups conviées au salon, une douzaine ont collaboré par la suite avec Auchan, à des niveaux plus ou moins avancés.

 

4.

Engie rachète la startup Mesdépaneur

 

Engie complète sa gamme de services de proximité avec le rachat de Mesdépanneurs. La startup française qui met en relation les particuliers et les artisans pour des travaux de plomberie, de serrurerie, d’électricité ou de chauffage. Si le groupe rachète 100 % de MesDépanneurs.fr, Engie a fait le choix de conserver l’équipe dirigeante et opérationnelle existante avec ses 20 salariés.

Le marché français des plates-formes de dépannage à domicile est balbutiant et morcelé mais il suscite de plus en plus d’intérêt.
La start-up a référencé 700 professionnels proposant 450 prestations différentes.

L’intégration dans un grand groupe apportera les investissements nécessaires au développement de la startup qui est déjà présente dans 25 villes françaises, notamment en matière de communication. « La notoriété de la marque Engie sera un moteur, explique Hervé-Matthieu Ricour. Nous serons le leader du marché en France. »

 

5.

GT Logistics garde l’esprit startup et recrute un entrepreneur

 

La société GT Logistics, spécialisée comme son nom l’indique dans la gestion de la logistique industrielle pour le compte de tiers, est réputée pour sa capacité à innover. Mais cette fois, Eric Sarrat, pense que ce n’est pas en interne, parmi ses 900 salariés, que se trouve la solution de son problème.

« Nous sommes confrontés à des demandes de plus en plus pointues en matière d’innovations de la part de nos clients, et notamment PSA, Saint-Gobain, Selha Group… GT Logistics s’appuie sur des systèmes de gestion de logistique externe de plus en plus sophistiqués, digitalisés, mais il nous faut désormais anticiper les besoins futurs. Nous travaillons sur des projets de nouveaux métiers qui impliquent le portage de stocks financiers et physiques dans lesquels le traitement de l’information joue un rôle capital. ».

« Nous voulons garder l’esprit startup qui nous a réussi depuis la création de la société, en participant à la création d’une startup sur les systèmes d’information. Pour cela, nous recherchons l’entrepreneur(e), spécialiste de la business intelligence et des big data, ou méga données, qui sera prêt(e) à relever le défi et à investir dans ce projet. En contrepartie, GT Logistic investit dans le capital de cette startup, fournit matériel, bureau et les premiers projets d’études. »

La vocation de cette startup est, à terme, de créer des produits innovants pour des clients extérieurs. En d’autres termes, cette future startup devrait devenir le fer de lance de sa stratégie de conquête qui passe par le numérique.

 

 

 

Merci à nos sources :

Maddyness / 1001startups / Usine Digital / La Voix du Nord / SudOuest

Aude Perdomini
Share
This